EUCHARISTIE : CONTINUATION ET EXTENSION DE L'INCARNATION

 

En ce seul mystère (l’Eucharistie) sont renfermées en singulière abondance des merveilles diverses, toutes les réalités surnaturelles… L’Eucharistie, au témoignage des saints Pères, doit être considérée comme une continuation et une extension de l’Incarnation. (Mirae Caritatis, l'admirable trésor, Léon XIII, 1902)

 

"Combien disent : je voudrais voir Sa figure, Ses traits, Sa beauté moins que Ses vêtements... Mais, dans l'Eucharistie, c'est lui-même que vous voyez, lui-même que vous touchez, lui-même que vous mangez. Pensez-y et adorez, car c'est le même qui est aux Cieux et que les anges adorent !" (Saint Jean Chrysostome (344-407), Homélie sur saint Matthieu, 82, 4)

 

"Pour bien adorer, il faut se rappeler que Jésus-Christ, présent dans l'Eucharistie, y glorifie et y continue les mystères de toutes les vertus de sa vie mortelle. Il faut se rappeler que l’Eucharistie, c’est Jésus Christ, passé, présent et futur ; que l'Eucharistie est le dernier développement de l'incarnation et de la vie mortelle du Seigneur; que Jésus Christ nous y donne toutes les grâces; que toutes les vérités aboutissent à l'Eucharistie, et qu'on a tout dit en disant Eucharistie, puisque c'est Jésus Christ. Que la très Sainte Eucharistie soit donc notre point de départ dans la méditation des mystères, des vertus et des vérités de la religion. Elle est le foyer; ses vérités ne sont que des rayons. Partons du foyer et nous rayonnerons. Quoi de plus simple que de trouver le rapprochement de la naissance de Jésus dans l'étable, avec sa naissance sacramentelle sur l'autel et dans nos coeurs? Qui ne voit que la vie cachée de Nazareth se continue dans la divine Hostie du tabernacle, et que la Passion de l'Homme-Dieu sur le calvaire se renouvelle au saint Sacrifice à chaque moment de la durée et dans tous les lieux du monde? Notre Seigneur n'est-il pas doux et humble au sacrement comme pendant sa vie mortelle? N'est-il pas toujours le bon Pasteur, le Consolateur divin, l'Ami du coeur? Heureuse l’âme qui sait trouver Jésus en l’Eucharistie, et en l’Eucharistie toutes choses !" (Saint Pierre-Julien Eymard, chapitre 1, Tome 1, Divine Eucharistie)

 


MEDITATION

 

Quand vous venez devant le Saint-Sacrement, vous venez ..

à Bethléem (qui veut dire 'maison de pain'). Vous avez le même privilège que les bergers et les mages venus de si loin pour adorer le même Jésus présent dans la sainte hostie... Le Verbe se fait chair de nouveau et demeure parmi nous, voilé sous les espèces de l’Hostie Sacrée. Ne prêtons pas attention à la pauvre condition de notre âme, comme Marie n’a pas prêté attention à la condition froide et misérable de l’étable, pour que notre Esprit, comme celui de Marie, trouve sa joie en Dieu son Sauveur.

 

files/adoration eucharistique/cont_nativite.jpg 

 

à Nazareth où Jésus a grandi. Déchargez tout sur celui qui peut tout et qui est là...

 

files/adoration eucharistique/cont_mages.jpg

 

au Temple ou Marie présenta Jésus au Père et le consécra. La prophétie de Siméon est de nouveau réalisée: Jésus dans l'Eucharistie est négligé et ignoré. Il est une pierre d'achoppement...

 

files/adoration eucharistique/cont_cana.jpg

 

à Cana: De même que Jésus a changé l'eau en vin, de même, au Saint-Sacrement, il transforme notre coeur de pierre en coeur de chair, nos morts en vie et nos échecs en succès divins... C'est la grâce de la transformation: "J'ôterai ton coeur de pierre et je te donnerai un coeur de chair" (Ez 36, 26)

 

files/adoration eucharistique/cont_predic.jpg

 

à Jésus qui prêche et guérit... Au Saint-Sacrement, il nous guérit et nous conduit par sa lumière : Vous êtes malade, fatigué, Il est le médecin. Vous êtes tristes, il vous donne sa joie. Vous êtes dans la tentation, il vous donne sa paix, sa miséricorde... Devant le Saint-Sacrement, nous nous mettons à l'école de Jésus qui dit "Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le poids du fardeau et je vous soulagerai. Mettez vous à mon école, car je suis doux et humble de coeur" (Mt 11, 28-30).

 

files/adoration eucharistique/cont_eucharistie.jpg

 

à l'institution de l'Eucharistie où Il nous donne de nouveau cette nourriture pour la vie éternelle. Oui, l'Eucharistie est l'invention d'Amour du Coeur de Jésus. Il attend notre réponse à son invitation d'amour, car "l'amour n'est pas aimé"! Lui qui est riche, il se fait pauvre, pour nous enrichir de sa grâce et nous revêtir de sa gloire chaque fois que nous l'approchons au Saint-Sacrement.

 

files/adoration eucharistique/cont_getseman.jpg

 

à Gethsémani où il nous répète: "N'avez vous pas eu la force de veiller une heure avec moi ?" (Mc 14, 37)

 

files/adoration eucharistique/cont_croix.jpg

 

au pied de la Croix: Là, le bon larron est pardonné. Le Saint-Sacrement est la miséricorde personnifiée. Il brûle du désir de pardonner. L'Eucharistie est le fruit de la passion du Christ... Comme le blé est broyé pour devenir du pain, Jésus, dans sa passion, est frappé, battu, transpercé pour devenir notre pain vivant... Il attend notre don total, réponse au don de lui-même dans l'Eucharistie.  

 

files/adoration eucharistique/cont_resur.jpg

 

à la Résurrection: Nous sommes en présence du ressuscité qui répète ses paroles: "La paix soit avec vous". Il nous transforme en son image : « Nous tous qui, le visage découvert, contemplons en reflétant la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en cette image, allant de gloire en gloire, comme de par le Seigneur, qui est esprit » ( 2 Co 3, 16). Au Saint-Sacrement, nous buvons aux eaux vives qui découlent de son Coeur. Il s'agit de l'Esprit Saint. (Cf Is 55, 1 - Jn 7, 37) Là, sa puissance de résurrection se déverse en surabondance...