Triduum pascal

4.12. L'adoration pendant le Triduum Pascal ? Le reposoir ?

 

La visite au reposoir (extrait du "Directoire sur la piété populaire et la liturgie. Principes et orientations (Congrégation pour la culte divin, décembre 2001)

 

"La piété populaire est particulièrement sensible à l’adoration du Saint-Sacrement, qui suit la célébration de la Messe de la Cène du Seigneur. À la faveur d’un développement historique, dont les diverses phases n’ont pas encore été totalement clarifiées, le lieu du reposoir, où est placé le Saint-Sacrement, a été considéré de plus en plus comme une évocation du "saint-sépulcre"; de fait, les fidèles y venaient en grand nombre pour vénérer le corps de Jésus, qui, après avoir été détaché de la Croix, avait été déposé dans le tombeau, où il devait demeurer durant Quarante heures.

 

Il est nécessaire d’éclairer les fidèles sur la vraie signification du reposoir: ce geste de déposer le Saint-Sacrement au reposoir, qui doit être accompli avec une austère solennité, est accompli essentiellement dans le but de conserver le Corps du Seigneur en vue de la communion des fidèles, durant l’Action liturgique du Vendredi Saint, ainsi que pour la communion en Viatique des malades; il est aussi une invitation à une adoration silencieuse et prolongée de l’incomparable Sacrement qui a été institué en ce jour.

 

Il conviendra donc que le lieu du reposoir ne soit pas qualifié de "sépulcre", et il faudra veiller, au moment de sa préparation, à ne pas lui donner l’aspect d’un sépulture: le tabernacle, en particulier, ne doit pas avoir la forme d’un sépulcre ou d’une urne funéraire. Ainsi, le Saint-Sacrement devra être conservé dans un tabernacle fermé, et il ne sera donc jamais exposé dans un ostensoir.

 

En cette nuit du Jeudi Saint, après minuit, l’adoration se fait sans solennité, puisque le jour de la Passion du Seigneur a déjà commencé."

 

Ainsi, l'exposition du Saint-Sacrement s'interrompt au début de la célébration de la Cène (Liturgie du jeudi saint avec le lavement des pieds, l'institution de l'Eucharistie et du Sacerdoce). Après la messe, le Saint-Sacrement est déplacé en procession vers le reposoir. On chante le Pange Lingua. Il est déposé dans un tabernacle fermé, sans ostensoir, mais entouré de fleurs. La passion de Jésus a commencé. Les forces du mal se déchainent sur notre Seigneur. Une Heure Sainte est proposée aux paroissiens (cf déroulement dans le 'Magificat', 'Prions en Eglise', 'Parole et Silence'...). On répond ainsi à l'invitation de Jésus : "Ne pouvez vous pas veiller une heure avec moi. Veillez et prier pour ne pas entrer en tentation." Toute la nuit, les fidèles se relaient devant le reposoir. On peut continuer cette veille jusqu'au chemin de Croix ou même jusqu'à l'office de la Passion.

 

Les hosties contenues dans le reposoir sont ensuite consommées pendant l'office de la Passion (vendredi saint). Le Saint Sacrement n'est plus présent dans l'église, ni dans le reposoir, ni dans aucune chapelle...

 

L'adoration perpétuelle reprend après la grande vigile pascale où une nouvelle hostie est consacrée. Le Christ est ressuscité ! Il est apparu à ses disciples ! Venez adorons-le !

 

Revenir